Accueil Alimentation Les zones bleues

Les zones bleues

par Noemie

La population sarde vivant dans la région située autour de Punta la Marmora, le plus haut sommet de Sardaigne, fait preuve d’une longévité en bonne santé exceptionnelle.

 De nombreux chercheurs se sont intéressés à ce phénomène et 4 autres zones ont été identifiées dans le monde :

  • L’ile d’Okinawa au Japon,
  • Loma Linda en Californie, dans la communauté des adventistes du 7ème jour,
  • La péninsule de Nicoya au Costa Rica,
  • L’ile d’Ikaria en Grèce,

Ces zones comptent le pourcentage le plus élevé de personnes qui vivent 100 ans en bonne santé et heureux. Ils partagent de mêmes modes de vie et un même environnement.

Bien que ces lieux soient éloignés les uns des autres et que le régime alimentaire des habitants est différent, des éléments favorisant cette bonne santé ont été identifiés.

Ainsi la population adopte toujours :

  • un mode de vie sain proche de la nature avec peu ou pas de stress,
  • des liens familiaux et sociaux étroits,
  • une activité physique modérée et régulière même après 80 ans,
  • une alimentation majoritairement végétale
  • un but dans la vie et un engagement spirituel ou religieux

Comment pouvons nous intégrer les régimes alimentaires et les habitudes de vie de ces personnes dans nos propres vies afin que nous puissions, nous aussi, vivre longtemps et en bonne santé ?

  • Conservons une activité physique quotidienne et modérée : 30 minutes de marche d’un bon pas par jour. Surtout oublions les ascenseurs : monter les escaliers est bon pour le cœur. En Sardaigne les villages de la zone bleues sont pentus, les rues sont en pentes et les maisons construites sur plusieurs étages…
  • Adoptons une alimentation végétale à base de légumes, légumineuses, pour conserver un apport suffisant en protéines, mais aussi de céréales complètes et d’oléagineux. Les protéines animales telles que la viande, la charcuterie, le poisson ou le fromage sont à consommer ponctuellement et en petites quantités.
  • Restons au moins 12 heures entre le dîner et le petit déjeuner sans manger pour permettre à notre organisme de se reposer…
  • Connaissons ou découvrons notre but dans la vie : savoir pourquoi on se réveille le matin aide à augmenter son espérance de vie.
  • Gérons notre stress par la méditation, la gratitude, une sieste ou une promenade dans la nature…
  • Maintenons notre cercle social vertueux et des liens intergénérationnels avec nos proches.

Voici quelques pistes pour vous aider à trouver votre propre chemin vers la santé et la longévité…

Pour aller plus loin : Dan Buettner, Blues zones, où vit-on mieux et le plus longtemps.

Laisser un commentaire

CONTACT

Informations et prises de rendez-vous

  17 avenue de Tourville – 75007 Paris
 Consultations à domicile
 Téléconsultations (skype)

En navigant sur ce site, j'accepte l'utilisation de cookies à des fins de mesure de d'audience. OK En savoir plus